09/01/2008

Boban and the Zagreb calling

Et c’est reparti mon kiki ! Premier voyage en 2008, direction Zagreb. Les croates n’ont qu’à bien se tenir. Enfin avant d’en arriver là j’ai quand même dû survivre à l’aéroport de Marrakech-Menara en pleine période de fin de vacances scolaires. Vous savez à quel point cet aéroport change de semaine en semaine mais on n’a rien vu tant qu’on n’y passe pas dans ce genre de périodes.

suite sur http://le3zaoui.wordpress.com/

08/01/2008

Mon Dakar à moi...

Je n’ai jamais vraiment apprécié la période des fêtes. Peut être parce que cela me rappel, bien plus que la saint valentin, que je n’ai personnes pour échanger des cadeaux à noël ou des câlins sous le gui le jour de l’an.

suite sur http://le3zaoui.wordpress.com/ 

11/12/2007

Noel à Beyrouth

PNC aux portes, désarmement des toboggans, vérification de la porte opposée. Fondu vers le noir.

Une nuit plus tard je retrouve la Middle East Airlines et je sens que je vais bientôt faire le tour de tout le personnel affecté à cette ligne vu que je retrouve une hôtesse que j’ai déjà vu une ou deux fois. Et oui qu’est ce que vous croyez ? Que pendant tout le voyage je regarde les paysages par le hublot ? Non mais ! Il faudrait qu’il existe une le3zaouia pour cela.

La suite sur http://le3zaoui.wordpress.com/

11:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

11/09/2007

Suzette

Depuis quelques jours nous sommes en septembre, c’est la rentrée. Cela ne change pas grand-chose pour moi qui n’ai pas pris de vacances cette année mais comme chaque moi de septembre on retrouve ce temps plus frais, cette légère grisaille le matin…

La suite sur http://le3zaoui.wordpress.com/

20:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

08/09/2007

Video killed the radio star

Je suis devenu une (presque) star. Ce n’est pas tous les jours qu’on est interviewé par la radio (surtout quand on se surnomme le3zaoui et qu’on est sentimentalement instable). Rien de moins que 30 minutes de supplice 3zaouitique pour les auditeurs. Tout cela grâce à notre très chère S.G1 nationale. S’est ce qui m’a valu cet honneur : mes allées et venues incessantes sur les routes du pays et les voies aériennes internationales.

7dea068950568266b34aeffd869ed079.jpg

Et c’est à ce moment précis que je me rends compte que je n’ai jamais fait un de ces post self centered pour relater mes états d’âmes et pour répondre à certaines des questions auxquelles j’ai eu a répondre. Un post bien narcissique où il n’est question que de moi, moi et moi (comme d’hab quoi mais en pire).

En plus de faire plus d’aller retours entre Casablanca et Marrakech qu’un camionneur d’Acima, j’ai eu l’occasion de voyager pour mon boulot plusieurs fois. Et comme vous le savez chacun de mes voyages commence avec une revue de l’équipage de l’avion que je prends (principalement les hôtesses) et ce même si les esprit les plus sadiques me diront qu’il commande devant un charmant douanier et sa question rituelle : « avez-vous des devises ». Parce que, pour ceux à qui on ne l’aurait pas dit, le Maroc a pris la décision de maintenir Ibn Battouta dans l’histoire comme le dernier grand voyageur marocain grâce à l’invention appelé la « dotation touristique ». En gros le principe est très simple : s’assurer que tout marocain voulant faire un tour du monde doive répondre à l’une des trois conditions suivantes :

  1. Résider en dehors du Maroc
  2. Choisir la mule comme moyen de transport ou restreindre le tour à son quart
  3. Etre Hors la loi

Une décision des plus sage et en adéquation avec la logique nationale car si on bloque Google Earth parce que c’est très dangereux voir le monde de ses propres yeux l’est encore plus. Mais passons

La composition de l’équipage est un annonciateur très important de la qualité du voyage c’est aussi pour cela que je m’efforce de vous tenir au courant de cet élément à chacun de mes périples.

Et je me rends compte qu’au final je suis un très mauvais touriste (voyageur/explorateur…). Je suis comme le japonais de la blague, vous savez celui qui arrive à l’aéroport de Tokyo et à qui l’on demande « comment se sont passé vos vacances ? » et qui répond « je ne sais pas je n’ai pas encore développé les photos ». Heureusement pour moi j’ai un numérique et donc je peux répondre plus rapidement mais je m’en suis quand même rendu compte lorsque j’ai fait une visite qui durait 1h30 en 45 minutes. Le taxi qui m’attendait n’a rien compris. Mais il est vrai qu’on marche plus vite tout seul qu’en groupe. (oulala il vient de dire tout seul… c’est reparti pour un couplet !)

Il est vrai que mon appareil photo est l’un des objets qui ne me quitte jamais geek que je suis.

Sans transition j’en profite pour prévenir que je déménage sur http://le3zaoui.wordpress.com je continuerai à poster sur les deux encore un moment…

A bon entendeur

31/08/2007

Courbatures

Je vais éviter de commencer mon poste par une citation profonde car, le manque de sommeil aidant, je réussi juste à être aussi profond qu’une marre d’eau à Marrakech par un mois d’août. J’ai retrouvé ma vie presque sédentaire pour quelques semaine et avec elle mon manque d’inspiration. Il faut dire que le rythme de mes « activités professionnelles » (wow ce que ça fait important ! :p) ne me laisse pas tellement de répit et j’entrevoie déjà mon prochain voyage comme une délivrance. Il est vrai que j’ai souvent l’impression d’être un spectateur de ma propre vie. Vous savez, ce sentiment d’être sur le bord des rails à suivre le train mais sans faire partie des voyageurs. Comme un side car, mais pour la vie.
Je peux au moins me targuer de tenir mes promesses : ma rentrer devait sonner le retour de mon humeur grise et elle est bien là ! Comment pouvait il en être autrement, je suis toujours aussi seul, un peu plus détesté de jour en jour et toujours égal à moi-même ;).
L’heure tant attendue n’est pas encore arrivée, celle où les filles de ma génération voient leur acuité visuelle baisser suffisamment (et leur ouïe avec) pour que j’ai l’air d’un apollon. En définitive je crois bien que le pire ennemi du 3zaoui ce sont les progrès de la médecine (je veux bien exclure la chirurgie esthétique).
Allez il faut tenir encore un peu… la délivrance approche.
Spéciale dédicace à tous ceux (et ils sont nombreux) a qui cette humeur grisâtre manquait :p

15/08/2007

The Cedars

 39238496d4a1c490c31ccd084d710b7a.jpg

Ahlan ou el bonjourtayn 3alaykoum min beyrouth… (L’accent commence a venir mais c’est dur) enfin plus précisément de l’aéroport international Rafik El Hariri de Beyrouth. Et oui malgré toutes mes tentatives, malgré la quantité de contrôles de sécurité je n’ai pas réussi à rater mon avion ni à annuler le vol. Je quitte donc le Liban avec une seule chose à l’esprit : la date de mon prochain voyage ici. Ce n’est pas seulement la beauté du pays (dans tous les sens du terme) ni l’extrême gentillesse des beyrouthins mais tout cela ensemble plus mille autres petits détails qui font de ce pays un endroit extrêmement agréable, tout le moins pour le touriste que je suis. Agréable certes mais extrêmement dangereux car vous serez prévenus on ne peu que très difficilement résister à tant de charme, de gentillesse et de chaleur humaine.

Difficile aussi d’échapper à ce constat : en arrivant ici on se dit que l’on va voir de très belles libanaises et bien c’est encore mieux que tout ce que l’on peut imaginer et d’après une source local les dernières statistiques font état d’un ratio de 7/1 (femmes célibataires/homme célibataire). Une aubaine pour moi cela multiplie mes chances au moins par 7 (chances qui reste égales à 0 si l’on ne s’intéresse qu’aux trois premières décimales mais soyons positifs !).

Tout cela ne change aucunement le premier constat (vous l’aurez bien deviné) et ne fait qu’accroître mon attrait pour ce pays.

Je sais qu’un ton aussi positif n’est pas habituel ici mais ne boudons pas notre plaisir. Pour être franc il ne s’agit pas de plaisir mais de tristesse puisque je suis en train de quitter le liban. Et quoi de mieux pour se changer les idées qu’un bon film ? Le Secret de Terabithia. La fiche de description précisait « Aventure, Famille » il était question de monde fantastique imaginé par des enfants. Ils auraient quand même pu préciser quelque part qu’il s’agissait d’un drame aussi. Cela m’aurait évité de pleurer comme une madeleine devant les hôtesses venues servir le dessert. Ca ne m’était plus arrivé depuis Forrest Gump. Voila qui n’est pas pour améliorer mon humeur.

Dans quelques heures soirée balade à Paris et je pourrais retrouver mon humeur grise comme le temps là bas avant de rentrer au bercail.

A bon entendeur…

08/08/2007

Missionaire

Bilan d’une première journée au liban. Pour une fois c’est très simple: mon dieu que c’est dur ! Oui je pense qu’aucun voyage, aucun projet ne m’avait rappelé à ce point ma situation de célibataire. Je crois que je vais déclarer un embargo aérien pour tous les avions quittant le Liban et transportant des marrakchis ou alors saboter moi-même mon avion ! Oui vous l’aurez compris je ne peux pas rentrer, la fibre humanitaire qui est en moi s’est réveillé et elle refuse de me laisser quitter un pays qui sort d’une guerre et qui a besoin de toutes les bonnes volontés disponibles.

Je vous envoie de bons baisers du Liban.

Bientôt les suites des aventures du 3zaoui ici.

Middle East Airlines

 

b5fd8b12f41ba938cfd6502eb2957a79.gif

 

J’ai souvent, au cours de mes voyages, croisé des équipages de la Middle East Airlines dans les hôtels. Et que dire de ces équipages si ce n’est qu’ils n’ont été surpassés jusqu’à aujourd’hui a mes yeux que par ce de Emirates ce qui n’est as rien. C’est donc avec une joie difficilement dissimulée que je me suis dirigé vers le A320 de la compagnie libanaise. Oubliez la malédiction du placement dont je vous ai déjà parlé je ne craignais pas d’éviter toutes les jeunes filles de l’appareil pour atterrir au coté d’une grand-mère. Je ne le craignais pas car je connaissais par avance mon compagnon de voyage. Mais au fond ce n’était pas grave car j’avais l’intime conviction que l’équipage sauverait la situation. C’était mal me connaître et mal connaître la « malédiction du 3zaoui ». C’est donc sur l’équipage tenant du titre 2004, 2005, 2006 et 2007 de l’équipage le moins glamour du Liban que je suis tombé. Une récompense qui n’était certainement pas du uniquement à la très grande expérience de cet équipage ni à la présence renforcée de l’élément masculin mais aussi à des qualités certaines.
Il ne me restait donc qu’à dormir jusqu’à Beyrouth. Mais une fois la bas, et une fois passé le très sympathique contrôle de police, c’est quand même la première fois que ma valise est sortie avant même que j’en ai fini des formalités de police, quelle joie et quel surprise de voir a quel point l’aéroport était glamour e que dire de l’hôtel et de la quantités d’invité(e)s assistant à un mariage… Oui décidément complètement glamour. Alors au vu de la gente masculine je n’ai absolument aucune chance c’est évident à tel point qu’on voit tout de suite que je ne suis pas du coin j’ai beau me taire, essayer de parler en arabe, essayer de me cacher a tout les coup ils savent que le Liban ne pouvait générer le3zaoui ! Même une virée en taxi à travers les rues de Beyrouth n’aura pas gâché cet joie (et je peu vous dire que le chauffeur était un vrai malade) et que je me fait avoir comme un touriste par midi sur la place Jamaa el fna. Ce qui ne m’était même pas arrivé au Ghana ! Enfin mon objectif maintenant et juste de ne pas me faire extrader d’ici pour atteinte au mœurs ou tentative d’enlèvement d’e la gente féminine beyrouthine (quoique chui pas sur qu’elle tienne dans un avion)… Bientôt la suite des aventures libanaises du 3zaoui

31/07/2007

Houmouss

Un sage monsieur m’avait dit un jour il y a deux choses qu’un homme ne change jamais : son hammam et son coiffeur… et le coiffeur c’est quand même un de mes moments préférés. Oui même un ex tenancier de salon de coiffure pour dame à besoin d’aller chez le coiffeur. Et tout comme le salon de coiffure pour dame le plus intéressant c’est toujours les conversations que l’on rencontre en de tels lieux. Contrairement aux salons de coiffure pour dames les sujets de conversation ici sont beaucoup moins certains, du moins leurs conclusions le sont moins. Point ici d’absolue certitude que la couleur des nouveaux talons aiguilles de Halima la voisine est le rouge ou que la crotte retrouvée six mois plus tôt dans les escaliers était du fait du chien des Benmoussa du 4eme. Non ici l’incertitude règne, une incertitude scientifique bien évidemment car les sujets traités sont des sujets sérieux.

En plus d’être sérieux, ils sont variés ! De la découverte d’un vaccin contre le SIDA aux réserves d’or de l’Arabie Saoudite qui ne sont d’aucune utilité car leurs réserves de pétroles sont intarissables, du complot de l’industrie cosmétique pour créer des pellicules (oui car les shampoings en sont les seuls responsables) à la politique sportive des clubs du G14 (groupement des plus grand club européens), tout y passe. Et quel plaisir que d’assister à cela. Je ne pense que ce n’est comparable à rien et que c’est uniquement surpassé par les très renommés taxis. Alors bien sur il faut choisir son coiffeur avec minutie et avoir l’écoute facile mais une fois qu’on y est on se sent presque transporté au coté de Mel Gibson et de Julia Roberts en plein milieu de Complots.

Un dernier petit conseil pour la route essayer de vous y rendre juste au milieu de la seconde mi temps d’un match de foot pour en plus profiter pleinement des commentaires à faire palir d’envie Lino Bacco.